Pratiques artistiques

1 – Quadrature du Visage

Suite à la naissance de sa fille Alice qui coïncida avec sa reprise d’étude il chercha une façon de l’inclure à sa création artistique. Peut porté sur l’art figuratif il dut trouver une méthode de fabrication qui satisferait son besoin de processus, son amour pour son enfant sans que son manque de pratique figurative deserve le sujet. En y ajoutant un problème mathématique (la quadrature du cercle, le support étant carré et le visage jouant le rôle du cercle) et en optant pour une technique qui se base sur des traitements informatiques d’une photo, le pochoir en couches successives, il tenait la une première pratique procédurière qui lui convenait tant dans la méthode de réalisation, une certaine paix se dégage de l’action de découper, que dans la ressemblance du résultat, bien moins deceptive que par d’autres techniques et enfin cette technique par sa notion de reproductibilité offre l’occasion de faire des expérimentations sur les multiples.

2 – Squared Addicted

Déjà fasciné par le carré il chercha d’autres moyens de s’exprimer à travers cette forme parfaite. D’abord simplement de manière esthétique et contemplative à travers des jeux de couleurs et des enchevêtrements puis, après la découverte de la “data visualization”, par des toiles codées, donnant des informations permettant de définir l’identité de la personne transformée en code.

Les énigmes sur la toiles sont clairement annoncées, l’indice du titre est amplement suffisant pour que le spectateur se prenne au jeu et tente à son tour de résoudre le casse-tête en décodant les carrés que le code vienne de leur tailles, de leurs couleurs ou même des deux.

3 – Contre-Typographie

Cette pratique vise deux objectifs contradictoires. Ramener un peu de figuration dans les tableaux tout en accentuant l’abstraction de ceux-ci. Composés d’un fond et d’un texte, le premier devant faire écho au second, les déferlements de couleurs et les lignes de contours de textes sans matière détournent le regard du spectateur qui se perd dans le tableau et ne sais pas comment lire le texte dont en plus les lettres sont conçue pour s’enchevêtrer et n’ont donc pas toujours la même forme d’une occurrence à l’autre.

4 – Géométrie Protocolaire

Prolongement d’une des rares œuvres en volume de l’artiste “l’histoire du triangle qui voulait devenir un carré”. Cette œuvre très introspective, qui aujourd’hui encore est dans un état de non achèvement, est à la base d’une recherche sur la cohabitation du chaos organisé et de l’ordre d’apparence aléatoire. Toujours à partir d’au moins un polygone auquel est appliqué un protocole issu du “carnet des protocoles” sur un fond qui mélange les enduits colorés et les coulures. L’objectif de recherche est l’obtention d’une harmonie quasi-divine de tout les éléments, prouvant ainsi que l’homme est mesure d’atteindre cette perfection d’ordinaire impossible.